Le projet LMI MESO

Laboratoire Mixte International 2014 – 2019
« Mobilités, gouvernance et ressources dans le bassin méso-américain » (LMI MESO)

LMI MESO-EN FRANCAIS-oct2014

 Le projet en un clin d’œil

Le LMI MESO cherche à comprendre l’impact des circulations intenses par le « couloir centraméricain » (de biens et produits, individus, idées, savoirs, pratiques symboliques, règles et normes) sur les relations de pouvoir et les formes de gouvernance des espaces et des ressources, notamment en termes de production des politiques publiques et de leur mise en œuvre.

 Contexte institutionnel : Le LMI associe l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD, France), le Centro de Investigaciones y Estudios Superiores en Antropología Social (CIESAS, Mexique) et le siège Costa Rica de la Facultad Latino Americana de Ciencias Sociales (FLACSO, Costa Rica). Il soutient des projets portés avec d’autres institutions en Amérique centrale, Cuba, Haïti, France.

L’équipe de direction est composée de
Odile Hoffmann, géographe, Directrice de recherche à l’IRD
Emilia Velázquez, anthropologue, Enseignante chercheure CIESAS
Abelardo Morales, sociologue, Enseignant chercheur FLACSO-CR
Eric Léonard, sciences sociales, Directeur de recherches à l’IRD

Objectifs scientifiques

La question centrale qui structure le projet de laboratoire International peut se formuler de la façon suivante : En quoi les formes actuelles de circulation des personnes (migrations, déplacements, retours forcés, installation), des biens matériels (terres, eaux, mines, ressources naturelles) et immatériels (normes, savoirs, symboles, etc.) contribuent à la redéfinition des collectifs et des champs du pouvoir qui les sous-tendent, que ceux-ci soient institutionnalisés ou inscrits dans les rapports sociaux de la vie quotidienne ? Comment se produisent de nouvelles formes de gouvernance –et de contestation de cette gouvernance -, à différents niveaux d’organisation politico-territoriale, corporative, réticulaire, etc. ? Comment certaines d’entre elles  alimentent ou se constituent en mouvements sociaux ou en courants politiques innovants, qui souvent mêlent les préoccupations écologiques avec des propositions alternatives d’Etat-Nation par exemple (Equateur, Bolivie). Avec quels impacts sur le développement ?

Axes thématiques de recherche

AT 1 : Normes et gouvernance • les ressources localisées (terres, eau, mines) ; la gestion et contrôle des populations (sécurité, violence)
AT 2 : Appartenances et légitimités les territoires ethniques ; les  mobilités et les identités ethniques, religieuses, linguistiques ; citoyennetés transnationales
AT 3 : Circuits, routes, migrations les circuits régionaux de la migration ; le tourisme et les dynamiques migratoires transfrontalières ; la réorganisation des marchés et les mégaprojets qui affectent les organisations régionales.
AT 4 : Épistémologie comparée de la discipline anthropologique (à partir d’Haïti, de Cuba, et du Guatemala) ; sciences anthropologiques et constructions nationales ; circulation régionale (des personnes et des idées) et constructions théoriques et empiriques de l’ethnologie / anthropologie dans les différents pays.

Formation et valorisation : écoles d’été (Cours Intensifs Internationaux) et ateliers thématiques.

La formation s’organisera autour de modules annuels d’enseignement-recherche de 15 jours, chaque année dans un pays différent, sous la forme de Cours International Intensif MESO, (MESO ITC, International Training Course, Curso International Intensivo del LMI-MESO), ainsi que d’ateliers annuels organisés par chaque Axe thématique. La valorisation est comprise en tant que production et diffusion de connaissances scientifiques (publications, colloques) mais aussi vers le public élargi (expositions photographiques, vidéos).

Partenariat

Le LMI-MESO est un laboratoire multi-site matérialisé dans trois institutions partenaires qui en constituent le « premier cercle » : France (autour de 4 UMR de l’IRD), Mexique (CIESAS), Costa Rica (FLACSO), ainsi que Cuba (ICI, ICAN) et Haiti.

Un « deuxième cercle » réunit les institutions et collègues qui porteront certaines des activités : FLACSO-El Salvador, Nitlapan au Nicaragua, FLACSO Guatemala, UCA au Salvador, UCA Nicaragua, USAC Guatemala, NICH Belize.  Enfin, un « troisième cercle » comprend les interlocuteurs avec lesquels le LMI-MESO réalisera certaines de ses activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mobilités, gouvernance et ressources dans le bassin méso-américain