PROJET MESO 1, 2014-2018

Le LMI MESO s’intéresse aux circulations intenses qui animent le couloir centraméricain, que ce soit les circulations de biens et produits (légales ou illicites), les mobilités des individus (migrations de départ, de retour et de transit) ou les transferts d’idées, savoirs, pratiques symboliques, règles et normes. Il cherche à comprendre l’impact des circulations sur les formes de gouvernance des personnes, des espaces et des ressources. Il s’agit notamment de suivre les dynamiques politiques qui en résultent à plusieurs échelles (le local, le national, l’international). Le laboratoire est structuré en quatre axes de recherche, chaque axe est coordonné par un binôme de chercheur.es qui organise les activités de recherche et de formation.

Axe 1 : Normes et gouvernance

Axe 2 : Appartenances et légitimités

Axe 3 : Circuits, routes, migrations

Axe 4 : Épistémologie comparée de la discipline anthropologique (à partir d’Haïti et Cuba)

Un des principaux enjeux consiste à visibiliser la présence et mettre en évidence l’importance des dynamiques centraméricaines et caribéennes dans la grande région structurée autour du Mexique et souvent, au-delà, des Etats-Unis.
Pour répondre aux objectifs parfois contradictoires des différent partenaires, le LMI MESO insiste sur la valorisation de la recherche de tous les collègues (Nord et Sud) dans des supports réalisés le plus souvent en coédition. Il accompagne les membres du laboratoire dans leur effort de production, valorisation et diffusion, dans des arènes internationales (Congrès, publications de haut niveau) aussi bien que locales (partage des connaissances avec les sujets / objets de recherche).

Mobilités, gouvernance et ressources dans le bassin méso-américain